Contrat de rivière Dyle-Gette

lundi 26 octobre 2020

Quelques actions de protection

banniere2bis

Le programme 2020-2022 du Contrat de rivière compte près de 800 actions à mettre en œuvre par nos partenaires, nous vous invitons à découvrir quelques-unes des thématiques abordées sur ce poster.

Améliorer la qualité des eaux

Travaux degouttage

Un des objectifs principaux d’un Contrat de rivière ! Les actions pour y parvenir sont variées, complémentaires et cruciales !
Citons notamment :

  • La poursuite de la pose des égouts, collecteurs et constructions de station d’épuration ;
  • La lutte contre les pollutions ponctuelles par des produits toxiques ;
  • Les analyses physico-chimiques de l’eau

Développer le patrimoine naturel lié aux cours d’eau

La place de la nature et de la vie sauvage sur notre planète diminue sans cesse. La faune et la flore spécifiques aux rivières ne sont pas épargnées ! Ce n’est pas une fatalité. Nous travaillons à des solutions adaptées telles que :

  • La reméandration des cours d’eau et l’aménagement de berges plus naturelles pour respecter d’avantage l’écosystème rivière ;
  • Les mesures destinées à favoriser la cohabitation avec le castor ;
  • La protection de zones humides ;
  • La levée des obstacles aux déplacements des poissons.

Résoudre les atteintes aux cours d’eau

Elles sont malheureusement encore légion. Un relevé exhaustif effectué par le Contrat de rivière à pied le long de nos rivières, dénombre près de 5.000 atteintes (« Points Noirs » dans notre jargon). Voici les chiffres (année 2020) en constante évolution et les solutions envisagées :

  • 1.000 PN Dépôt de déchets de toutes natures : verts (tontes de pelouse, déchets de taille de végétaux...), inertes (gravats, déchets de construction, terres d’excavation), sauvages (sacs-poubelle, litières d’animaux...), encombrants (appareils électro-ménager, pneus, objets divers et variés...) ...nul besoin de vous donner plus de détails. Par contre, leurs conséquences sur la qualité de la rivière sont souvent ignorées du citoyen : prolifération de plantes envahissantes (ortie), altération de la stabilité de la berge et de la qualité de l’eau, obstacle à l’écoulement de l’eau, écoulement de produits toxiques...

    Inertes en bord de riviere
    Actions :
    • Information/sensibilisation du citoyen/riverain ;
    • Avertissement et/ou répression par les agents de terrain (agent constatateur, police, gardien de la paix) .

  • 70 PN Entraves à l’écoulement représentées par des clôtures en travers de la rivière, des chablis (arbres morts), des constructions non réglementaires, consolidations anarchiques des berges...
  • Actions :
    • Travaux d’entretien des gestionnaires de cours d’eau ;
    • Avertissement et/ou répression par les agents de terrain (agent constatateur, police, gardien de la paix).

  • 300 PN Erosion de berges : causées principalement par l’accès du bétail au cours d’eau (malgré l’obligation légale de pose de clôture le long de la rivière).

    Berge pietinee par betail
    Actions :
    • Information/sensibilisation des agriculteurs
    • Accompagnement de l’agriculteur pour la pose de clôture et installation de système d’abreuvement alternatif.

  • 150 PN Ouvrage d’art dégradé : il s’agit de pont, passerelle, muret... en mauvais état ! Ils menacent de devenir (ou le sont déjà) un obstacle à l’écoulement de l’eau.

    Un pont en mauvais etat
    Actions :
    • Inventaire des ouvrages d’art dégradés
    • Recherche de solutions avec les propriétaires, qui ont une obligation d’entretien.

  • 2.400 PN Rejet d’eaux usées : il s’agit de la présence de tuyaux de rejets d’eaux usées en provenance d’habitations riveraines du cours d’eau ou de tuyaux d’égout collectif en provenance de voiries. Le sujet est complexe car beaucoup de ces rejets nécessitent de trouver des solutions spécifiques. Pour les rejets d’exploitation agricole ou d’entreprise, nous travaillons avec les organismes spécifiques qui contrôlent ces activités.

    Rejet eaux usees
    Actions :
    • Information/sensibilisation des citoyens
    • Constitution de groupes de travail avec les partenaires concernés
    • Cadastre de l’égouttage
    • Avertissement et/ou répression par les agents de terrain (agent constatateur, police, gardien de la paix).

  • 130 PN Pulvérisation d’herbicides alors que cette pratique est strictement interdite (voir poster « je m’implique »)
    Actions :
    • Information/sensibilisation des citoyens
    • Avertissement et/ou répression par les agents de terrain (agent constatateur, police, gardien de la paix) ;

Lutter contre les espèces exotiques envahissantes

Une plante exotique sur 1.000 est susceptible de développer un comportement envahissant dans notre région ! Parmi celles que l’on rencontre notamment le long et dans les rivières, citons : la Renouée du Japon, la Balsamine de l’Himalaya, la Berce du Caucase, l’Hydrocotyle Fausse-Renoncule...
Pour la Renouée du Japon nous prônons de ne rien faire (au risque de la voir se développer davantage). Pour les autres espèces végétales, le Contrat de rivière organise avec ses partenaires des chantiers de lutte qui consistent principalement en de l’arrachage, du fauchage et une gestion adaptée des résidus.

Quant aux animaux envahissants, les écrevisses exotiques posent notamment de gros soucis aux rivières et plans d’eau : elles concurrencent les autres espèces aquatiques et peuvent affaiblir les berges en creusant des tunnels. Sans compter qu’elles sont porteuses d’un champignon pathogène qui met en danger les populations de notre seule écrevisse indigène : l’écrevisse à patte rouge. Cette thématique s’est ajoutée il y a peu dans nos missions, nous surveillons de près cette situation avec des experts pour envisager un plan de lutte efficace.

Réduire les risques d’inondations

Les phénomènes d’inondations se modifient depuis peu : alors qu’ils sévissaient principalement l’hiver après les épisodes neigeux, on constate qu’ils deviennent de plus en plus estivaux et apparaissent lors de précipitations orageuses intenses et localisées. Quoi qu’il en soit, les conséquences sont toujours les mêmes : coulées de boues et débordements des rivières. Des solutions efficaces ont fait leur preuve : pose de fascines de végétaux dans les champs, restauration des haies, création de zone de retenue d’eau en fonds de vallées : bassins d’orage, zones d’expansion de crue, zones d’immersion temporaire.

Découvrez notre programme d’actions 2020-2022 en mots et en images 

Poursuivez la visite de notre site Internet pour découvrir toute l’étendue de nos missions et actions !

Légendes du panneau 

panneau3web

Cliquez dessus pour ouvrir puis re cliquez pour l'agrandir au maximum

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 010/62 04 30 ou 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be