Contrat de rivière Dyle-Gette

jeudi 25 février 2021

Balade : « Le fer et l’eau »

Cette promenade agréable et instructive longue d’environ 7 km tire son nom du fait que son tracé suit en partie le RAVeL qui était autrefois la voie ferrée qui reliait Tamines à Landen. L’élément « eau » est aussi présent car vous allez déambuler en compagnie de la Grande Gette qui prend sa source à Perwez. Après avoir rejoint la Petite Gette pour former la Gette en territoire flamand, elle se jette ☺ dans le Demer. C’est une rivière qui présente une qualité moyenne selon l’indice de pollution organique. Du côté de ses poissons, on y retrouve de l’épinoche, du goujon, de la loche et de la perche mais beaucoup plus en aval à Jodoigne (239 individus en 2019).
Cette balade vous a été concoctée par « Indiana Jack » (Jacques Luyckx) et le Contrat de rivière Dyle-Gette (CRDG) en collaboration avec la Commune de Perwez et le Cercle historique.

 carte

Découvrez les missions du CRDG

Point 1 – Départ – Grand Place - Sur le panneau des promenades de Perwez, vous observez toute l’étendue de la variété des balades pédestres à thèmes qui sillonnent la commune. Il y a même une balade touristique à vélo « la Transperwézienne » et une balade équestre.

Découvrez-les !

Point 2 – Gare - La gare de Perwez date de 1865. Avant l’arrivée du chemin de fer, la vie économique de Perwez s’articulait autour des deux marchés (formant la Grand-Place actuelle) et des quelques rues adjacentes, dans le fond de la vallée. C’est la création de la gare qui a engendré le développement de la bien nommée : rue de la Station qui, un siècle durant, fut la plus animée de la commune. De nombreux marchands (de charbon, de semences et d’engrais, d’outillage agricole, de matériaux de construction...) ont bâti les maisons qui entourent la vaste esplanade que les Perwéziens appellent toujours le « site de la gare ».

GareGare 2

Point 3 –RAVeL 147 - Depuis ce pont à votre gauche, admirez le magnifique paysage vers la campagne environnante. C’est un paysage ouvert typique de notre Hesbaye brabançonne. Au loin, se trouve un vignoble du Domaine de Mellemont. Le long du RAVeL, vous remarquez de nombreux lierres terrestres dans les arbres, loin d’être néfastes pour l’arbre, ils représentent une manne de nourriture et de caches pour les oiseaux. Alors que sur la droite en contrebas, coule la Grande Gette avec un alignement de saules typique des bords de rivière.

Point 4 – RAVeL 147 – Prenez le temps de lire ce panneau qui renseigne notamment qu’il y a pas moins de 4 vallées sur l’entité : les vallées de l’Orbais, le Thorembais, la Grande Gette, Le Ruisseau de Jauchelette.

Point 5 – RAVeL 147.

Point 6 – RAVeL 147 - Avant de quitter le RAVeL 147, sachez qu’il présente la particularité de croiser au lieu-dit « cinq étoiles » à Thorembais-St-Trond la limite de partage des eaux du bassin de la Meuse et du bassin de l’Escaut ! Une curiosité à découvrir lors d’une prochaine promenade.

Sans titre

Point 7 – Rue des Communes - Découvrez cette ancienne fontaine en briques en forme de demi-sphère ! Témoin d’un temps révolu ! Un peu plus loin, vous passez au-dessus du Ruisseau de Jauchelette.

En avançant sur ce chemin et à votre gauche au loin, vous apercevez un arbre à la forme particulière, il s’agit de l’arbre aux sorcières. C'est un vieux chêne âgé d’au moins trois siècles. Il se situe à la limite des territoires de Perwez et de Petit-Rosière (Ramillies), à quelques dizaines de mètres de Grand-Rosière. Son isolement au milieu de la campagne, en particulier avant la construction de la chaussée de Wavre-Huy en 1845, inspira du respect voire de la peur aux habitants des villages voisins qui en firent un rendez-vous de sorcières. Il y a quelques années, le pré qui l’abritait a été labouré. Pourvu que cela n’altère pas son système racinaire mais à ce jour, l’état sanitaire de ce vieux chêne est jugé satisfaisant.

Arbre aux Sorcieres Copyright Herve CharlesCopyright_Herve_Charles

Point 8 – Au croisement, prendre à droite - Dans le bas de la vallée, vous pourrez observer une zone humide constituée d’une aulnaie, peupleraie et d’une petite roselière. Maintenir les zones humides permet de réguler les crues. De plus, elles accueillent une faune et une flore spécifiques. Au loin à votre gauche, vous pouvez apercevoir les 16 éoliennes, retenez que Perwez a accueilli la 2ème éolienne de Wallonie et la 1ère en Brabant wallon, aujourd’hui démontée. 

La 2e éolienne de Wallonie tire sa révérence (canalzoom.be)

Point 9 – Prendre à gauche, la rue de Seumay - A votre droite, se trouve une grosse bâtisse mais jadis se trouvait le moulin à eau de Seumay, l’un des deux établis à Perwez (l’autre existe toujours à la rue du Warichet (propriété privée)). Par la suite, le site accueillit le puits du premier réseau communal d’adduction d’eau, établi en 1905.

Moulin de Seumay Dessin Leon Capelle Dessin Léon Capelle

Découvrez le long de la rivière : un petit panneau sur la Grande Gette, il s’agit d’une action de sensibilisation du Contrat de rivière Dyle-Gette. 300 panneaux ont ainsi été placés dans 21 communes. Savez-vous que le nom Grande Gette a pour origine “Gatia”, l’ancêtre de Gette-Gete, probablement issu de l’ancien germanique « Gata » qui devait signifier “creux, trou, ouverture” (source JM Pierret.)

Un peu plus loin dans le virage, le petit bâtiment en brique abandonné, visible en bordure droite du chemin, abritait les pompes qui refoulaient l’eau au château d’eau de la rue Saint-Roch. Ces installations ont été remplacées par les actuelles en 1965. A noter que Perwez est une des rares communes de Wallonie qui assure toujours elle-même le captage et la distribution d’eau potable.

Point 10 – Station d’épuration de Perwez
Prendre la 1ère à droite, la rue d’Alvaux qui est longée par la Grande Gette.

Point 11 – Prendre la rue du Pré aux Joncs à votre gauche qui se termine par un sentier.

Point 12 – Rue d’Alvaux se trouve un ancien bâtiment.

Il s’agit de l’ancienne usine électrique communale construite en 1904. Elle a été créée en premier lieu pour permettre le fonctionnement des pompes de refoulement de l’eau pompée à Seumay mais aussi pour apporter la force motrice et l’éclairage dans tous les foyers perwéziens. Après la vente du réseau local d’électricité à ESMA (Auvelais) en 1934, l’usine fut transformée en laiterie. Le lait collecté dans les fermes de la région y était transformé, principalement en beurre mais aussi en fromages et yaourts.

Usine electrique 1Usine electrique 2

Dans la rue d’Alvaux, vous remarquerez les nombreux ponts qui ont été rénovés par la Commune alors que les berges présentent des paniers de cailloux : des gabions pour stabiliser la berge érodée. Le cours d’eau fait l’objet d’une attention permanente par les gestionnaires soit le Service public de Wallonie, la Province ou la Commune.

Prendre à droite – Rue Pahaux (rue qui monte)

Prendre 1ère à droite, rue Hubert Jacobs et tout de suite à droite un sentier qui vous ramène au RAVeL 147 pour terminer votre balade.

Dans l’espoir que cette balade vous aura envie de découvrir d’autres belles vallées, nous vous invitons à découvrir celle de la vallée de l’Orbais à Malèves Saint Marie Wastinnes.

 

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 010/62 04 30 ou 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be