Contrat de rivière Dyle-Gette

samedi 24 juin 2017

Depuis 2010, il en a coulé de l’eau sous les ponts …

Le Contrat de rivière Dyle-Gette et la réparation des ouvrages d’art dégradés

Dans le contexte des rivières, est appelée "ouvrage d’art", toute construction établie sur un cours d’eau, qui remplit ou qui a rempli une fonction pour le franchissement, la sécurité et la régulation des flux : pont, vanne, bief, moine, passerelle, gué, muret…
Quand ce type d’ouvrage se détériore, il devient une menace pour les rivières et ses riverains.

Lire la suite...

La restauration des ouvrages d’art dégradés

dernier bilan et reportage en images

En mai 2012, le Contrat de rivière avait souligné l’importance de l’entretien des ouvrages d’art dans le bassin Dyle-Gette. Après avoir identifié les propriétaires présumés de ceux-ci, il s’agissait de passer à l’action.

Aujourd’hui, le CRDG dresse le bilan de cette action, des conclusions positives et prometteuses !

Des passerelles réparées, des ponts budgétés, ….

Emboîtez le pas de Patrick François, riverain de Ramillies sur le Fagneton … Reportage en photos de l’action sur le terrain.

Lire la suite...

La réparation des ouvrages d’art ça bouge…enfin !

Début mai, un petit ouvrage d’art drainant le Ry des Goutailles, cours d’eau de Villers-la-Ville, a fait l’objet de toutes les attentions de la presse écrite et audiovisuelle.

C’est sa restauration par la construction d’un muret de soutènement qui a beaucoup intéressé les journalistes.  L’ouvrage, situé à Marbais (rue de Rigenée), en amont du confluent du Ry des Goutailles et du Ry Sainte Catherine (qui se jette dans la Thyle), faisait partie de l’inventaire des points noirs réalisé par le Contrat de rivière Dyle-Gette.

Actus-CR-OAD-avant Actus-CR-OAD-apres
Avant Après

Lire la suite...

Mettons-nous à l'ouvrage

La résolution des ouvrages d'art dégradés : la balle est dans le camp des gestionnaires des cours d'eau et des propriétaires riverains.

Le Contrat de rivière a réalisé un inventaire de terrain avec plus de 200 points noirs recensés concernant des ouvrages d'art dégradés (ponts, passerelles, murets...). Non seulement ils ne remplissent plus leur rôle mais ils constituent un obstacle à l'écoulement en accentuant les phénomènes d'inondations.

Le principal frein est issu de la notion de propriété, il n'est pas aisé de déterminer la propriété d'un ouvrage avec certitude. Or, c'est bien aux propriétaires de l'ouvrage qu'il incombe d'entretenir et/ou de réparer celui-ci.

Le Contrat de rivière s'est donné les moyens de pallier cet état de fait!

Lire la suite...

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 010/62 04 30 ou 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be