Contrat de rivière Dyle-Gette

mardi 4 octobre 2022

La Commission Européenne au secours de la Dyle !

Lequipe au travail

Le 14 septembre dernier, 10 collègues d’un service de la Commission Européenne se sont portés volontaires pour le nettoyage de la Dyle à Genappe, chapeauté par le Contrat de rivière Dyle Gette et l’ASBL Aer Aqua Terra.

Ils nous ont adressé un recueil de remerciements (traduit de l’anglais), quoi de mieux pour se booster le moral pour l’année à venir. Voici le témoignage de la porteuse de projet et de ses collègues :

Stella Dujardin - « L’idée du chantier de nettoyage m’est venue pendant le confinement suite à la crise COVID19. Au bout d’un an d’isolement, j’avais très envie de revoir mes collègues et j’étais arrivée à un point où les contacts sociaux devenaient indispensables à mon équilibre. L’idée a bien été accueillie auprès du management de mon unité et comme une graine, elle a germé pour enfin éclore en septembre. Effectivement, il a fallu organiser le projet en étroite collaboration avec les deux organisations Contrat de rivière Dyle-Gette et l’asbl Aer Aqua Terra. J’ai eu à cette occasion, l’opportunité de faire plus ample connaissance avec mon chef d’unité et mes collègues, et d’en apprendre encore plus sur la durée de vie des déchets. J’ai vraiment passé une SUPER journée. »

2

ils s'équipent

Germana d’Ottavio - « Grâce à cette expérience, j’ai beaucoup appris sur la Dyle et sur son développement sur de nombreux kilomètres à travers la Wallonie et la Flandre. J’ai été choquée de voir combien de déchets il y a le long de ses berges et dans son lit, en seulement quelques centaines de mètres ! C’était formidable de travailler avec mes collègues et de faire des tâches manuelles ensemble, pour le plus grand bien. »

Yassine Chikhaoui - « Merveilleuse journée où j'ai pu à la fois m'impliquer dans la communauté et rencontrer plusieurs de mes nouveaux collègues. Je recommande vivement une expérience aussi enrichissante et remercie l'équipe pour la joie et la bonne humeur dans cette belle activité de volontariat... »

Mislava Brko - « Ce fut une vraie joie de participer à cette activité précieuse et amusante ! Après presque un an, j’ai enfin eu la chance de rencontrer mes collègues pour la première fois et de passer toute la journée à travailler pour la même cause : nettoyer la rivière Dyle.
Nous avons tous été surpris de voir à quel point la rivière était sale et avons réalisé que nous devrions tous nous engager dans la promotion d’activités similaires et faire notre part dans la protection de notre belle planète. C’était un sentiment magnifique de voir les résultats de notre travail ».

Marc Collette - « Arrivant dans le service en juillet j’apprends, lors d’une réunion d’unité virtuelle, qu’une activité volontaire de nettoyage de rivière était organisée. J’ai tout de suite trouvé cette initiative intéressante et utile surtout au vu des actualités climatiques. Je me suis donc inscrit et c’était également l’occasion rêvée pour rencontrer mes nouveaux collègues « en vrai ». Une fois arrivé sur le lieu de rendez-vous et après un petit briefing, je me suis équipé de « waders » et hop je me suis jeté à l’eau. Très vite j’ai pu constater la quantité de déchets et de polluants de toutes sortes qui dorment dans le lit de nos rivières : bouteilles, cannettes, plastiques, outils (fourches, cutters, ...), bas-nylon, lingettes, déchets de travaux, vêtements, appareils électriques, roues de vélo, câbles électriques, barres de fer... bref, à peu près tout ce dont l’Homme se sert, et même un trésor : un petit coffre qui contenait divers objets sans valeur (fausse joie). Le Contrat de rivière Dyle-Gette” et l’asbl Aer Aqua Terra nous ont accompagnés et guidés toute la journée. Ce fut une très belle expérience, fatigante mais très gratifiante surtout lorsque vous entendez les passants vous remercier de vive voix en vous voyant évacuer les déchets récupérés dans la rivière. J’encourage chacun à participer à ce genre d’activité. »

3

des trouvailles et des sourires

Dirk Lapage - « Après 18 mois à ne voir la plupart des collègues qu'en 2 dimensions, il fait vraiment chaud au cœur de se rencontrer, de discuter et de se reconnecter en plein air. En plus de cela, non seulement vous déplacez une pierre dans le lit d'eau, vous faites réellement une différence pour notre environnement. Oui, avoir les mains et les pieds dans la terre, ramasser des ordures (ou des trésors ; nous avons trouvé des boîtes verrouillées) va parfaitement avec des tonnes de rires, une bonne cohésion d'équipe et être perplexe et fier de la récolte ».

Alba Lopez Suarez - J'ai rencontré mes collègues après plusieurs mois de réunions virtuelles de volontariat pour changer. On rigole, on discute et on fait connaissance... Je recommande vivement ! Grâce à cette opportunité, j'ai acquis la conscience nécessaire pour maintenant faire passer le mot et j'encourage d'autres collègues à vivre la même expérience.

Hugo Alvarez Gonzalez - « Aider la nature, quand j’ai entendu parler d’une telle initiative, j’ai vu que c’était la combinaison parfaite pour contribuer à la fois à la protection de l’environnement et en même temps rencontrer mes nouveaux collègues de l’équipe. La journée est devenue tout simplement parfaite et son résultat positif a compensé l’effort physique de l’activité. »

Une partie du butin

Une partie du butin

Monica Solombrino - « Ce fut un tel plaisir de passer du temps avec des collègues « hors de l’écran ». J’ai tellement ri. Quel beau groupe ! Cela a aussi été une découverte : je ne m’attendais pas à trouver dans une si petite rivière autant de déchets (un ordinateur portable, un grille-pain, un mixeur, des tonnes de métal...). J’ai tellement apprécié la journée que j’ai très hâte de la refaire l’année prochaine ! »

Sabine Kariger - « En une journée, nous sommes devenus un groupe ! Pour la plupart d’entre nous, c’était la toute première fois que nous nous rencontrions. Bien sûr, nous nous étions parlés, nous avions souvent ri et principalement travaillé ensemble mais toujours à travers un écran. Tout à coup, nous étions dans une nouvelle salle de réunion : une rivière, dans notre meilleure tenue : matériel de pêche et gants de jardinage. Quel rire. À l’ordre du jour, seuls quelques points : nettoyer la rivière et apprendre à se connaître. Bien sûr, avoir un objectif commun aussi précieux aide à créer une cohésion dans le groupe. Nous avons dû travailler dur ensemble pour sortir certaines pièces notamment une plaque émaillée de plusieurs mètres... cela n’avait rien à voir avec le fait de ramasser quelques bouteilles en plastique et des emballages croustillants vides. Nous avons vraiment dû collaborer, tirer et pousser dans différentes directions sous les précieuses instructions de quelques personnes dévouées qui ont choisi de le faire comme un gagne-pain et de partager leur forte motivation avec nous. Je suis très reconnaissante pour cette activité. J’ai aussi pu apprendre et découvrir la nature qui nous entoure sous un jour nouveau ! »

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be