Contrat de rivière Dyle-Gette

lundi 25 juin 2018

Aer Aqua Terra, une nouvelle asbl au service de nos rivières !

1 banniere AAT

S’il existe deux personnes dévouées au service de la propreté de nos cours d’eau, ce sont bien Ann-Laure Furnelle et son compagnon Marc Verheyden.

D’abord comme « simple » citoyenne, plus récemment comme bénévole au Contrat de rivière Dyle-Gette à raison de 3 jours par mois, Ann-Laure Furnelle vient de passer un nouveau cap : celui de fonder avec Marc sa propre asbl, qui porte le nom bien adéquat de « Aer Aqua Terra (AAT) ».

Cette toute jeune asbl s’est donné comme objectif de nettoyer et de collecter les déchets sauvages afin d’assainir, entre autre, les rivières du Brabant wallon. Le Contrat de rivière Dyle-Gette apporte bien évidemment tout son soutien à cette initiative.

2 AAT voeux 2018 2

 Au fil du temps, c’est non seulement la reconnaissance du public et des riverains qu’Ann-Laure a reçue, mais aussi celle de diverses institutions :
- le 2 juin 2016 : « le Prix belge de l'Energie et de l'Environnement 2016 », dans la catégorie « Eco citizen Award », sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi, pour son projet « Planète déchets » ;
- le 22 septembre 2017 : « le prix Orchidées du Brabant wallon » lui a été attribué, il marque la
reconnaissance de son travail quotidien en faveur de l'environnement et plus particulièrement de nos rivières.

Un travail ingrat !

De très gros efforts ont été consentis depuis des décennies pour assainir les cours d’eau via les égouts, les collecteurs et les stations d’épuration. Mais une autre forme de pollution persiste dans nos cours d’eau : celle des déchets « solides » (cannettes, sacs, bouteilles, plastics, métaux et bien d’autres indésirables), qui continuent à contaminer le lit de nos cours d’eau. Voyez en images, c’est édifiant !

3 dechets otes de la Dyle a Wavre 2017 3 dechets otes de la Petite Gette a Orp Le Grand 2017
Déchets ôtés de la Dyle à Wavre Déchets ôtés de la Petite Gette à Orp Le Grand
3 dechets otes de la Thyle a Villers La Ville 2017 3 dechets otes de lOrbais a Incourt 2017
Déchets ôtés de la Thyle à Villers La Ville
Déchets ôtés de l'Orbais à Incourt

La majorité des déchets sont enfouis depuis de longues années au fond des eaux, piégés par la vase. Ce phénomène est donc beaucoup moins visible que celui des déchets sur les berges et les bords de routes.

Le travail de nettoyage de nos rivières est particulièrement méticuleux et ingrat : il s’agit de dégager, un par un, à la main, tous les déchets accrochés et envasés dans le fond du lit.
À l’aide d’un outil (pic, râteau, ...), le lit est sondé afin de voir s’il y a une résistance. Bingo : on est gagnant à tous les coups ! Un repasse s’avère souvent nécessaire, car les déchets se déposent en lasagnes, couche par couche.

Savez-vous que 80% des déchets aquatiques marins (on évoque notamment “le 6ème” et “le 7ème” continent) proviennent des terres via le réseau fluvial ?
Le bassin Dyle-Gette compte environ 1.000 km de rivières et ruisseaux : c’est dire si la tâche est considérable, rien que pour notre “petit” territoire !

Voici les résultats en chiffres des collectes de déchets par Ann-Laure (toutes activités confondues)

Liste des chantiers 2017

Carte des cours d'eau traités (déchets 2015-2017)

Une belle histoire : du bénévolat à « Aer Aqua Terra », ou un parcours citoyen en faveur de nos rivières !

Mars 2014 : Ann-Laure informe le CRDG qu’un amoncellement de déchets flottants s’est formé en travers de la Dyle à Basse-Wavre. Ni une ni deux : un contact est pris avec le Service public de Wallonie et la Ville de Wavre. Un chantier d’intervention se met rapidement en place. D’énormes quantités de déchets sont ainsi ôtées du cours d’eau et ensuite triées par la « fée des rivières », avec l’aide de Marc, son compagnon, de l’équipe du Contrat de rivière, du gestionnaire du cours d’eau ainsi que de quelques bénévoles locaux. Des arbres seront élagués par l’IBW à proximité de la station d’épuration de Basse-Wavre.

En septembre 2015, le Président du CRDG, Marc Bastin, propose à Ann-Laure de formaliser son implication citoyenne pour nos cours d’eau par un engagement contractuel en tant que bénévole au sein du Contrat de rivière, à raison de 3j/mois.

Le nettoyage, vous l’aurez compris, est le quotidien de ce petit bout de femme sympathique, impliquée et enthousiaste. Courageuse aussi, car il en faut de la volonté pour parcourir les dizaines de kilomètres de cours d’eau et se salir les mains pour pallier les comportements irrespectueux de certains citoyens.

Pour marquer une nouvelle étape, l’asbl « Aer Aqua Terra » a vu le jour le 1er janvier 2017. Depuis lors, plus d’une quinzaine de chantiers de nettoyage ont été commandés par le CRDG à « Aer Aqua Terra » sur divers cours d’eau du bassin Dyle-Gette : à Grez-Doiceau, Incourt, La Hulpe, Mont-Saint-Guibert, Orp-Jauche, Perwez, Rixensart, Villers-la-Ville ... La durée de ces chantiers varie entre 2 jours et 2 semaines, selon l’ampleur de la tâche.

L’année 2017 de AAT, résumée en 12 épisodes

C’est à chaque fois une nouvelle histoire, basée sur des habitudes locales et des comportements inciviques qui dépassent l’entendement !

Janvier 2017, Ann-Laure affronte le Train à Grez-Doiceau par une température de -7C° ! Elle ajoute les bords de route de la Chaussée de Jodoigne et le Bois de Beausart et son ruisseau jusqu’à la Ferme de la Chise ! Elle achève le mois de janvier par un petit passage dans la Néthen à Beauvechain : sans aucun doute, elle y retournera !

Février 2017, intervention à la demande d’une riveraine auprès du CRDG afin de faire évacuer un « bouchon » de déchets flottants dans le Piétrebais. Opération bouclée. Retour dans la Néthen afin de poursuivre un chantier entamé depuis 2015 dans le village de Nethen... dont on ne voit pas la fin ! Cette fois-ci, hop, un petit passage par la Rue des Claines à Hamme-Mille : horreur ! Un bidon de Round-Up en plein milieu du cours d’eau !

A ses heures perdues, Ann-Laure évacue aussi une dizaines de chapeaux en fourrure abandonnés sur un parking à Wavre.

Mars 2017, un mois chargé en communication : la RTBF fait appel à AAT et au CRDG afin d’illustrer le lancement de la campagne "Le Grand Nettoyage de Printemps de la cellule Bewapp du Service public de Wallonie. Les propositions de lieux de tournage ne manquent pas : le choix se porte sur le chantier du moment. Les images sont filmées sur la Néthen à Grez-Doiceau, en collaboration avec la commune et en particulier avec l’agent constatateur.

Nous voilà déjà en Avril, AAT reçoit une demande du Collège Notre-Dame de Basse-Wavre afin de faire participer ses élèves à une action de nettoyage dans la Fausse Eau toute proche.

Diapositive3

Mai, la Néthen a toujours besoin d’aide et pas question d’abandonner le travail de sape entamé là-bas ! Ouf, le renfort arrive : 4 scouts de l’Unité de Bomal lui portent main forte, sous l’œil attentif de Gilles Mahieu, Gouveneur du Brabant wallon.
C’est aussi le 1er mois « contractuel » entre Aer Aqua Terra et le CRDG : un chantier de nettoyage des déchets diffus fait l’objet d’un 1er bon de commande.

Ce printemps est sans conteste le mois des jeunes du SAS (Service d’Accrochage Scolaire) du BW qui se mouilleront dans la Dyle et dans la Néthen. C’est à Gastuche que les jeunes font connaissance avec l’horrible réalité : profondément émus et touchés par la découverte des déchets enfouis dans les lits des cours d’eau, ils demandent de pouvoir revenir pour d’autres chantiers. Ann-Laure les emmène sur la Néthen pour parcourir les quelques centaines de mètres restants à la demande du CRDG.

C’est donc dans le Domaine de Savenel, à Nethen, que les travaux de nettoyage se poursuivent.

Juin, présence de AAT sur stand du CRDG à l’occasion de l’évènement « Quartier en Fête » en bordure de la Grande Gette à Jauchelette. Ann-Laure profite enfin des premiers rayons de soleil.

L’été est bien installé. Juillet est marqué par 4 chantiers de AAT, dont celui de la fin tant espérée sur la Nethen. Il aura tout de même coûté 123 jours de travail (entamé en 2015 !). Le bilan est particulièrement lourd sur le plan de la quantité de déchets sortis du cours d’eau (voir tableau ci-dessous). Il reste aussi et surtout à espérer que de nouveaux déchets ne vont pas refaire surface. Mais ce n’est pas gagné !

Nethen bilan dechets 2016 2017
Téléchargez le tableau détaillé

Pour le 1ère fois, un comptage « OSPAR » est opéré en rivière sur 50m. La commission OSPAR œuvre pour la protection du milieu marin de l’Atlantique Nord-Est. Il s'agit de ramasser tous les déchets sur 100 mètres de cours d’eau à des fins utiles et statistiques.

Août, c’est dans le ruisseau de l’Orbais, les pieds dans l’eau et dans un bain de lingettes, que Nathalie Delacroix, échevine de l’environnement à Incourt, découvre le constat déplorable.

Ce beau mois d’été se clôture par la découverte de la Petite Gette, laquelle n’a rien à envier aux autres rivières parcourues. De même, l’Argentine à la Hulpe et à Rixensart, deux autres gros chantiers en perspective : là aussi, plus que jamais, appel est lancé pour obtenir l’aide des bénévoles locaux.

Septembre, AAT dresse son camp pour 8 jours de travail sur la Thyle et le ruisseau du Gentissart à Villers-la-Ville. Un bouchon de déchets flottants coincés dans les branchages est à l’origine de cette demande d’intervention envoyée par le CRDG. Il faudra aussi s’assurer à ne pas déranger le cincle plongeur, passereau aquatique observé sur les lieux. L’abondance de végétation flottante sur certains secteurs à cette saison rend l’intervention compliquée.

ALF

Au final, la Thyle n’est pas fort encombrée de déchets. La vitesse du courant y est peut-être pour quelque chose. Mais le constat est différent pour le ruisseau du Gentissart. Là encore une fois, il faut retrousser ses manches.

La Fête de l’épouvantail à Piétrebais est le dernier évènement du mois : une première occasion pour Aer Aqua Terra d’afficher les couleurs de sa toute nouvelle bannière.

Grâce à la mobilisation des nouveaux bénévoles locaux, le chantier sur l’Argentine à Rixensart peut se poursuivre : ce ne sont pas moins de 1.700 bouteilles en verre et autres contenants qui sont ôtés du lit de la rivière !

Un petit arrêt est accordé à la Dyle à Wavre, lors d’une rencontre entre AAT et la presse organisée à l’initiative du CRDG et de la Ville de Wavre afin de promouvoir les actions de Ann-Laure.

PP Wavre DSC02157 PP Wavre DSC02166

Le mois d’octobre est consacré à la Petite Gette à Orp-Jauche : les 3 jours de travail programmés sont nettement insuffisants pour rendre à la Petite Gette sa limpidité ! Ensuite, c’est le tour du Henri-Fontaine à Hannut, où les ouvriers communaux mettent les pieds dans l’eau. Merci à eux pour leur enthousiasme ! Cette fois, c’est l’émission « 7 à la Une » sur la RTBF, qui vient en tournage.

Novembre, c’est au tour de la Grande Gette à Perwez. L’odeur y est terrible, les lingettes se ramassent par seaux entiers ... Beaucoup de tuyaux sont encore à raccorder aux égouts pour que le lifting de ce cours d’eau soit complet et que la biodiversité puisse s’y développer.

Décembre, cerise finale sur le gâteau : Human Bussines permet à deux structures d’accompagner AAT et le CRDG sur le terrain. Il s’agit de la Commission Européenne et de l’entreprise Spadel. En tout, 55 bénévoles viennent nous prêter main forte. Ce chantier mérite un article à lui tout seul, tant il y a été « riche » en déchets et en émotions.  La commune vient aussi deux jours en renfort avec des bénévoles locaux.

Pour terminer l’année en beauté, Ann-Laure trouve le moyen d’aller dégager un bouchon de déchets flottants sur la Dyle à Wavre avec l’aide de Marc.

nappe sur la Dyle à Wavre

Et maintenant ?

En 2017, pas moins de 17 chantiers de nettoyage, sur 14 cours d’eau, ont permis de débarrasser nos cours d’eau de 57 m3 de déchets. Cet effort considérable a correspondu précisément à 57 jours de travail pour Ann-Laure Furnelle et Aer Aqua Terra, effectué sur une longueur totale de 6.900 mètres de cours d’eau. Le Contrat de rivière Dyle-Gette a consacré un montant de 17.400 euros sur son budget 2017 pour pouvoir mener à bien ce travail.

Maintenant que le mouvement est lancé, le CRDG invite désormais ses communes partenaires, ainsi que et les autres gestionnaires publics du bassin Dyle-Gette, et pourquoi pas les entreprises, voire les riverains des cours d’eau, à prendre le relais en faisant eux-mêmes appel aux précieux services de Aer Aqua Terra.

A noter que chaque chantier nécessite aussi de pouvoir mobiliser les forces vives locales pour accompagner Ann-Laure sur le terrain.

Mais, vous l’aurez sans doute compris : les missions de Aer Aqua Terra ne se limite pas aux seules interventions de nettoyage des déchets diffus dans les lits et sur les berges des cours d’eau... même si l’eau reste son dada ;) (voir plus bas).
Faire appel aux services de Aer Aqua Terra afin d’embellir vos fonds de jardin ou vos berges, c’est aussi possible !

Précisons que Ann-Laure est très soucieuse d’accompagner ses interventions de nettoyage par un recyclage méticuleux des déchets collectés, en les triant systématiquement avant de les acheminer vers les filières adéquates.

Le CRDG, ses partenaires communaux et associatifs, remercient chaleureusement Ann-Laure et Marc pour leur motivation quotidienne en faveur de la protection de l’environnement et des cours d’eau. Un souhait de notre part : que leur exemple puisse inspirer d’autres bénévoles et surtout insuffler une prise de conscience des pollutions infligées par l’Homme à notre Planète bleue.

Si vous souhaitez suivre les pérégrinations d’Ann-Laure, surfez sur son blog, et n’hésitez pas à diffuser largement ses actions et à venir participer à ses actions de nettoyage, elle a vraiment besoin d’aide !

Constatations issus des premières missions de Aer Aqua Terra :

• Nettoyage des bretelles d’autoroutes et des bords de routes régionales, car ce sont des no man’s land (endroits trop souvent délaissés faute de moyens) ou encore les zones trop éloignées, isolées telles que les frontières communales, régionales.

A noter qu'il est préférable d’organiser la collecte avant que tous les déchets ne soient broyés lors du fauchage

• Nettoyage des abords de parc à conteneurs, trop souvent concernés par les dépôts clandestins.

• Ramassage des dépôts clandestins sur des terrains privés non habité, bien souvent destinés à aucune activité humaine, ils devraient servir de lieux refuges pour la faune et la flore locale en lieu et place de déchetteries. Les propriétaires de ces terres sont bien souvent des personnes âgées ou des personnes vivant à l’étranger, ... rarement les personnes à la source du problème et qui sont victimes d’incivisme.

• Les accidents de voitures génèrent également de nombreux déchets, rétro viseurs, enjoliveurs, et des dépôts clandestins de pneus, accident bien connu qui arrive tout particulièrement à la période de changement de pneus été/hiver...

IMG 2115

• Autre combat quotidien, la lutte contre les mégots ainsi que la sensibilisation aux fumeurs.
! Le bon fumeur sort avec ses cigarettes, son briquet et surtout son cendrier ! C’est simple comme bonjour et beaucoup plus facile que d’arrêter ! Savez-vous que 1 mégot pollue 500 l d’eau, les égouts ne sont pas des cendriers. Eh oui, nous ne faisons pas la chasse aux fumeurs, mais bien aux mégots !

• Récemment, Ann-Laure nous confiait avoir une inquiétude grandissante quant à l’augmentation de la présence de lingettes, de cotons-tiges et de serviettes hygiéniques dans les cours d’eau. Ces déchets proviennent des habitations qui déversent encore trop souvent leurs eaux usées directement dans les cours d’eau : le non raccordement de beaucoup d’habitations aux égouts reste un fléau considérable dont nos rivières et ruisseaux sont les premières victimes ! Un conseil donc : ne pas se débarrasser de ce genre de détritus « d’hygiène corporelle » dans les cuvettes de wc !

• Les bords de champs cultivés car chaque année du bétail meurt dû à la présence de déchets dans leur fourrage. Il n’y a pas que la faune marine qui meurt à cause de nos déchets.

• Les cannettes sont un vrai fléau pour les rongeurs, les batraciens et tout autre petit organisme vivant dans le sol.

Polluer les rongeurs, c’est une autre façon de polluer les rapaces diurnes et nocturnes.

• La lutte contre les emballages, tout ce que nous consommons aura déjà fait bien des dégâts entre production, transport et vente. Au final, trouver des emballages vides, voire mieux : remplis, dans la nature est inacceptable !

La liste est encore longue ! Les missions qu’offrent AAT n’ont pas vraiment de limites ... tant qu’elles s’inscrivent dans le respect de l’Air, de l’Eau et de la Terre : c’est de cette belle finalité que la nouvelle asbl tient d’ailleurs son nom !

Ce qui est extraordinaire, c’est que malgré l’intense activité humaine, la vie est partout. Peu d’humains ont conscience de la richesse qui nous entoure, et ce même en ville, le long des routes et autoroutes.

Vous souhaitez apporter votre aide sur le terrain ?

L’appel à bénévoles est dès à présent lancé sur votre commune

Si vous souhaitez savoir si l'asbl Aer Aqua Terra viendra bientôt venir nettoyer la rivière proche de chez vous :
- suivez-la sur son Facebook :

- prenez contact avec Ann-Laure Furnelle au 0496.55.69.09 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous serez les bienvenus pour apporter votre aide, même une heure ou deux !

Venez nombreux rejoindre Ann-Laure, la fée des rivières.
Dans toutes circonstances, prévoir bottes et gants ainsi que des vêtements adaptés à la météo.

Citoyens lambda, industriels, agriculteurs qui au final est le plus pollueur ?
Vous citoyens, responsabilisez-vous !

Pour en savoir plus : https://aeraquaterra.wordpress.com/

Retour presse

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 010/62 04 30 ou 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be