Contrat de rivière Dyle-Gette

samedi 5 décembre 2020

Les barrages flottants pour parer à l’urgence et à la négligence

Les pollutions accidentelles demandent une réaction et une intervention rapides car l’inaction peut avoir de conséquences catastrophiques sur l’environnement et augmenter fortement les coûts de dépollution du milieu.

Isa 20190517 095456

D’où proviennent les pollutions liquides ?

Elles sont soit accidentelles, soit volontaires : il s'agit principalement issues d’hydrocarbures mais aussi de déversements de graisses de friteuse, d’huiles moteur, de résidus de peinture, de résidus de pesticides, produits chimiques divers, .... Elle arrivent directement dans les cours d’eau, ou via les avaloirs, ou encore dans le réseau d’égouttage.

En images, mieux qu’un long discours : exemples de pollutions diverses et récurrentes

1.1 1.3  
Pollution directe au cours d’eau/avaloir : résidus de peinture Pollution directe au cour, d’eau : produit miscible indéterminé  
1.2 1.4 1.5
    Pollution liquide rejoignant le bassin biologique d’une station d’épuration
1.6 1.7 1.10
Pollution directe au cours d’eau/avaloir : graisses Pollution directe au cours d’eau/avaloir : hydrocarbures
1.8 1.9

Comment agir d’urgence pour protéger le milieu récepteur rivière ?

Suivant le type de pollution, il est ou pas possible d’intervenir directement sur le milieu récepteur.
Si le produit est miscible, l'isoler du cours d’eau est mission impossible.

Pour les produits qui surnagent, comme les hydrocarbures, une intervention sur le milieu est bien souvent nécessaire.
Il existe deux types de barrages flottants :

- Le barrage de rétention/barrage flottant : il peut stopper les graisses et les hydrocarbures en surface, sans pouvoir cependant les absorber (il faudra dès lors procéder à un écumage de la surface). Ce type de barrage laisse passer les résidus miscibles. Comme il peut retenir les déchets flottants, le Contrat de rivière l’utilise principalement pour sensibiliser le grand public.
- Le barrage absorbant : il a la capacité d’absorber les particules d’hydrocarbure.
En cas de pollution, et pour plus d’efficacité, il faut faire appel à la Zone de Secours afin de venir placer un barrage dit absorbant d’hydrocarbure ou d’écumer les autres résidus. Selon la gravité de la situation, de l’écoperle vient renforcer le dispositif en place. L’écoperle devra être écumée à saturation, avant que celle-ci ne coule au fond de l'eau, au risque de ne plus pouvoir récupérer les polluants piégés.

1. En images, mieux qu’un long discours : exemples d’interventions par la Zone de Secours sur le cours d’eau

MONTAGE 1

2. En images, mieux qu’un long discours : exemples d’interventions par la Zone de Secours dans une station d’épuration collective

2.6 Moussage dune STEP suite a des polluants 2.5 intrevention afin de reduire le moussage ds STEP
Moussage des bassins de la station suite à des polluants Intervention de la Zone de Secours afin de réduire le moussage dans une station d'épuration

3. En images, mieux qu’un long discours : exemples d’interventions réalisées par une firme spécialisée : autres dispositifs de dépollution

Les barrages ci-dessus sont utilisés pour répondre à l’urgence, mais bien souvent ils devront être complétés par des dispositifs plus performants selon la gravité de la pollution.
En cas de pollution qui percole dans le sol, il faut procéder à une dépollution du sol, voire du cours d’eau. Ces dispositifs sont mis en place par des firmes spécialisées en dépollution des milieux aquatiques et des sols .

3.1 3.2
Dépollution du cours d’eau par la mise en place d’une micro station récupérant l’hydrocarbure, dégazage, contrôle de la citerne enterrée, stockage du fuel dans un cuve tampon.
3.5 3.4

Fuite au niveau d'une citerne à mazout : une « petite » idée des coûts et des surcoûts en cas d’accident ou de négligence ?

Avant toute chose, veillez à avoir une citerne étanche et conforme à la législation, cf Un bilan alarmant : cet été rime avec « pollués » pour nos cours d’eau !
En cas d’accident, mieux vaut être bien assuré !
Le coût minime d’un test d’étanchéité pour une citerne n’est rien à comparer aux coûts pharaoniques que peut engendrer une dépollution du milieu.
Si votre citerne est vétuste ou endommagée, il faut procéder à l’évacuation de celle-ci ou la faire inerter/neutraliser.
Durant ce temps, le mazout devra être stocké et pompé dans des réservoirs tampons (bien souvent avec mise sous contrat de location).
En cas d’accident, il faudra bien souvent faire appel à un bureau d’étude, à des experts, désigner une firme spécialisée en dépollution : cela peut vous coûter le prix de votre habitation !

Qu’on se le dise : 50 litres d’hydrocarbure, en provenance d’une citerne de 1.000 litres ou de 5.000 litres, ont le même impact désastreux sur l’environnement.
À bon entendeur, mieux vaut être en ordre, à moins de finir sous les ponts !

A titre indicatif, voici une idée des coûts (HTVA) auxquels vous vous exposez :
Contrôle de citerne à mazout : les tarifs dépendent de leur capacité et de leur localisation.
- Citernes enfouies de moins de 10.000 litres : +/-125 €
- Citernes accessibles de moins de 10.000 litres : +/-80 €
Neutralisation de citerne à mazout : les tarifs varient selon plusieurs paramètres (capacité totale, emplacement de la cuve, ouverture du couvercle facile ou pas ... ).
Le mieux est de demander un devis sur-mesure lors d’une visite sur place.
- Citerne enterrée de 3.000 litres neutralisée au sable : +/- 1.700 €
Selon les sociétés, le dégazage est inclus ou non dans la neutralisation.

A cela peuvent s’ajouter d’autres frais, à savoir :

  • placement d’un système anti-débordement (sifflet ou sonde, selon les possibilités techniques, avec raccords et accessoires) :
    - lors d’un contrôle de citerne (enfouie ou accessible) et en fonction du type de système placé : ajouter entre 75 € et 100 €
    - sans contrôle de citerne, ajouter aux coûts du système (voir ci-dessus), le déplacement (+/- 40 €)
    - !! si le contrôle est demandé en urgence (soit endéans les 3 jours ouvrables), des frais de déplacement supplémentaires peuvent être portés en compte
    - il en va de même si des travaux doivent être faits pour permettre la réalisation des épreuves d'étanchéité et les contrôles visuels des citernes accessibles.
  • dépollution du milieu (sol, cave, cours d’eau, ..) : Cela peut se chiffrer en dizaines de milliers d’euros !!

A la lecture de ces montants vous comprendrez aisément qu’il vaut mieux débourser quelques centaines d’euros pour un contrôle régulier plutôt que de s’exposer à de gros frais. Pensez donc à votre plaquette verte et votre déclaration de classe 3 si votre citerne a plus de 3.000 litres.

depollution2
  Dépollution du sol et retrait d’une citerne enterrée défectueuse

Aides service de votre contrat de rivière aux communes et associations :

Pour votre bonne information, 4 barrages de rétention sont mis gratuitement à disposition des communes et associations partenaires du CRDG (modalités et réservation via Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.); ainsi que divers outils de sensibilisation, cf  panneaux ci-dessous.

5.1 barrages Ofins 5.2

Les barrages flottants sont des outils de sensibilisation, pour visualiser la présence d’OFNI’s (Objets Flottants Non Identifiés) dans nos cours d’eau : cannettes, bouteilles en plastique ou en verre, sachets plastiques et autres emballages, déjections canines emballées dans des sacs, déchets verts et même encombrants !

D’où viennent les déchets flottants ? Ils ont été jetés volontairement et directement dans les cours d’eau, ou via le réseau de ruissellement (avaloirs). Ou encore abandonnés le long des routes, emportés par la pluie et le vent, ils arrivent au point bas.

Où vont-ils ? Ils finiront dans la rivière... et dans la mer.
De plus, des animaux peuvent les confondre avec de la nourriture...
.. causant leur mort !

5.3tortue

80 % des déchets marins proviennent des terres : évitons de contribuer à alimenter le « continent plastique » et de compromettre nos réserves en eau potable, vitale pour l’être humain, qui ne peut vivre plus de 3 jours sans eau, Cf  "Ici commence la mer, ne jetez rien"

5.4 D affiche OFNIs dechets flottants solides et pollutions liquides 5.5affiche ofnis

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 010/62 04 30 ou 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be