Contrat de rivière Dyle-Gette

jeudi 24 septembre 2020

Pas de confinement dans nos cours d’eau !

La restauration des écosystèmes ne s’est pas arrêtée lors du confinement. Bien au contraire ! Aer Aqua Terra a continué ses actions au quotidien. Ses effectifs, quoique réduits, ont maintenu leur objectif de régénérer nos rivières, et n’ont pas ménagé leurs efforts pour y parvenir. Ann-Laure, Marc et Julien, appuyés de Samuel et Isabelle du Contrat Rivière Dyle-Gette ont montré qu’un petit nombre de personnes déterminées, pouvait changer, à leur échelle, le cours des choses. Depuis le début du confinement, ces « urgentistes des rivières », sont en première ligne pour prodiguer des soins à nos cours d’eau qui asphyxient littéralement sous des tonnes de plastique. Leur bilan de confinement fait pâlir.

1 La Dyle a Wavre 9 mai 2020

Depuis mi-mars, plus de 6 tonnes de déchets anthropiques ont été excavés du lit de nos cours d’eau (en équipe de 3, ou 4 personnes) : mi-mars 1305 kilos, avril 3379 kilos et jusque mi-mai 1359 kilos.

Ces actions de nettoyage nécessitent quatre manutentions :
• l’excavation manuelle des déchets du lit des rivières dans des barques à l’aide de grattoirs (le curage classique à l’aide de machinerie lourde est réservé aux gestionnaires des cours, il est soumis à leur appréciation en raison de l’ impact extrêmement néfaste pour la biodiversité)
• le transport des déchets jusqu’à une bâche de triage
• le chargement des diverses fractions de déchets triés dans la remorque
• leur traitement adapté dans différents lieux (centre de tris, station d’épuration pour les lingettes en polymères synthétiques, ferrailleur, recyparcs, ... ).

Manipuler quatre fois six tonnes de déchets ... 24 tonnes dans les épaules et les reins, et le plus incroyable, c’est qu’ils en redemandent ! ils sont surtout impatients de revoir les bénévoles et amis de toujours qui les ont accompagnés et soutenus jusqu’aujourd’hui.

3 La Dyle a Wavre 9 mai 2020 Resultat dune seule journee de nettoyage
La Dyle à Wavre 9 mai 2020 : résultat dune seule journée de nettoyage

Que trouve-t-on d’inimaginable, en masse, dans nos rivières ?

Avant de terminer cet article, nous aimerions partager une problématique récente à l’impact dévastateur pour l’environnement et la biodiversité. Parmi tous ces déchets excavés, certains sont plus méconnus que d’autres, voir inconnus du grand public. Question pour un champion !

En cause :

  • en amont, une industrie extrêmement lucrative dans la production et la distribution de cette "chose" (photo ci-dessous), qui a tout intérêt à maintenir un statu quo ;
  • en aval, une infrastructure publique d'assainissement gigantesque, invisible et souterraine (les égouts et déversoirs d’orage), mais impuissante face à la consommation effrénée de cette « chose » et face aux habitudes prises par certains citoyens de s’en débarrasser, directement après usage unique, via leurs.... WC. 

    2 La Thyle a Court Saint Etienne 3 avril 2020 residu de lingettes en polymeres synthetiques
  • Il s’agit des lingettes à usage unique. Composées de fibres textiles en polymère synthétique (plastique) et de produits chimiques, elles s’accumulent et tapissent par centaines de milliers le lit de nos cours d’eau wallons depuis le milieu des années 90. Avec le temps et l’érosion, ces lingettes en polymères plastiques constituent une source de pollution terrifiante aux micro-particules de plastique. Gardons à l’esprit que nos fleuves et rivières sont les artères qui conduisent nos plastiques en haute mer. Concrètement, Aer Aqua Terra en a retiré plus de 1600 kilos durant 3 semaines consécutives, et ce dans 3 cours d’eau : l’Orne à Chastre (500 kilos pour 180 mètres de rivière), la Dyle à Wavre (500 kilos pour 30 mètres) et enfin la Grand Gette à Jodoigne (600 kilos pour 200 mètres). Il y a en moyenne 17,7 lingettes par kilo (mouillées et essorées). Il y aurait donc autour de 28.320 lingettes retrouvées sur ces segments de rivières accumulés d’une distance totale de 41O mètres. 30. 000 lingettes par demi-kilomètre de rivière ! Chaque lingette est une source de pollution aux microfibres de plastique (voir photos) qui vient percoler tous les échelons de la chaine alimentaire. 

Mais un virage positif s’opère ! Au-delà du simple constat du délabrement de notre monde, chacun peut être acteur de sa restauration ! De cela nous en sommes convaincus et nous espérons de tout cœur vous en donner un petit aperçu. Venez nombreux nous rejoindre, dès que cela sera possible, pour passer ensemble un moment unique en immersion. Vous êtes déjà les bienvenus et la nature vous en remercie =).

Pour nous rejoindre dès que ce sera possible au vu des consignes de distanciations sociales :
https://aeraquaterra.wordpress.com/participer-2/

Par Julien De Bundel, Aer Aqua Terra

logo AAT

asbl Contrat de rivière Dyle-Gette - Zoning industriel, rue des Andains, 3 à 1360 Perwez - 010/62 04 30 ou 081/24 00 40 - contrat.riviere(at)crdg.be